Horaires des permanences

Lundi 14h-18h

Mardi 14h-18h

Mercredi : fermé

Jeudi 14h-18h

Vendredi 14h-18h

26 rue de la Solidarité, 75019 Paris (Station Danube ligne 7 bis ; porte de Pantin ligne 5 ; tram T3B Butte du Chapeau Rouge 

Inscriptions, renseignement et rendez-vous : 

|+33| (0)9 87 01 75 22

|+33| (0)6 43 75 42 15

|+33| (0)6 84 87 36 59

 

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

logo Facebook/messenger :

www.facebook.com/associationparabole/ 

 

Histoires de migrants (2)

Grzesiek vient de perdre son travail : – Mon patron m’a téléphoné dimanche soir pour me dire que je ne travaillais plus chez lui. « Je t’ai licencié à partir de lundi » m’a-t-il dit. Est-ce que c’est possible – demande Grzesiek en état de choc. – Je travaille pour lui depuis déjà un an et demi.

J’ai un contrat CDI (contrat durée indéterminé). Vendredi dernier, je l’ai vu embaucher deux ouvriers au noir, probablement de l’Ukraine. Je ne tiens plus à travailler dans sa société. L’ambiance est horrible. Je suis le seul à être déclaré. J’ai déjà quelque chose en vue mais je n’ai pas envie de laisser ça comme ça. Est-ce que j’ai le droit aux indemnités de licenciement ? Et la période de préavis?

 

Notre bénévole Anny a écrit une lettre à son employeur. Il paraît qu’il a à peine jeté coup d’œil sur notre courrier (de toute façon il ne connaît pas le français) et a déclaré à Grzesiek: – C’est moi le chef et c’est moi qui décide de tout. Grzesiek raconte que même son beau-frère qui depuis longtemps déjà a une entreprise en France est incapable de lui faire entendre raison.

 

Marek est arrivé à Parabole avec sa femme: – J’en ai marre de mon patron. Lui également ne peux plus me supporter. La semaine dernière nous avons failli en venir aux mains. Il exige que je travaille plus que ce qui est déclaré dans le contrat. Je travaille pour lui depuis 7 ans comme électricien. Depuis 2 ans je suis déclaré. Il m’a aidé quand les Polonais ne pouvaient pas encore travailler légalement en France et j’ai une dette envers lui. Mais depuis qu’il m’a déclaré il n’y a que des problèmes. Il me reproche de le coûter cher. Il m’a montré sur ma fiche de paye. J’avoue que j’ai été surpris que les charges soient aussi élevées. Je me suis senti coupable et j’ai commencé à travailler plus que prévu dans le contrat sans être payé pour le supplément pour lui rembourser ces charges. Maintenant j’ai des problèmes avec ma femme. Elle n’est pas contente que je travaille gratuitement. Qu’est-ce que je dois faire?

Depuis 2008 l’employeur et le salarié peuvent se séparer à l’amiable et conservent le droit, le premier à embaucher une autre personne et le second à obtenir les indemnités de chômage. Les informations suplémentaires dans l’interview avec Maître Garreau. Nous convenons avec Marek d’un autre rendez-vous pour l’aider à obtenir le statut d’auto-entrepreneur.