Horaires des permanences

Lundi : 14h00 - 18h00
Mardi : 14h00 - 18h00
Mercredi : Fermé 
Jeudi : 14h00 - 18h00
Vendredi : 14h00 - 18h00
 

26 rue de la solidarité ; 75019 Paris

Metro Danube, ligne 7 bis ; porte de Pantin, ligne 5
Tram T3b - Butte du Chapeau Rouge
Bus 71, 60, 48, Botzaris  ou 75 - Danube )

Prenez rendez-vous

09 87 01 75 22

06 43 75 42 15

06 84 87 36 59

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Notre local est à nouveau ouvert les lundis, mardis et jeudis pour les permanences sociales. 

Les cours de français et d'alphabétisation ne reprendront qu'à la rentrée de septembre. 

 

Tel : 06 84 87 36 59 / 06 43 75 42 15

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Facebook/messenger :

https://www.facebook.com/associationparabole/ 

N’hésitez pas à nous contacter.

 

Vigipirat

 

Les objectifs de notre activité

 

Accueillir dans nos formations linguistiques toute personne sans distinction d'origine, de race ou de religion, la mener au niveau de connaissance de la langue française qui lui permettra de devenir indépendante au quotidien et qui favorisera son insertion professionnelle, lui inculquer les règles du "vivre ensemble" dans un souci de partage des cultures et de participation à la cohésion sociale, réduire par le biais de l'apprentissage du français les inégalités entre les sexes.

Lire la suite...

 

 

Palais Galliera présente l’exposition Dalida

 

 

 

Quelques mots sur l’artiste

Dalida,de son vrai nom Lalanda Gigliotti, est née le 17 janvier 1933 au Caire, de parents italiens.

 

Élue Miss Egypte en 1954, elle tente sa chance à Paris. Dès sa première apparition publique, elle est remarquée par Bruno Coquatrix alors qu’elle participe au concours « Les Numéros un de demain ».

 

C’est le début de 30 années de succès en France et dans le monde entier.

 

Elle a été la première femme à recevoir le disque d’or, à se produire à Paris devant 5 000 personnes. Elle reçoit un standing ovation au Carnegie Hall, la plus grande et la plus prestigieuse salle de New York, et un disque de diamant en 1986. Elle devient Ambassadrice de la paix au Moyen-Orient.

 

Les chansons cultes de Dalida sont connues dans le monde entier. Certaines sont traduites en plusieurs langues et restant longtemps numéro un au hit parade dans plusieurs pays : Bambino, Paroles Paroles, Il venait d’avoir dix-huit ans, Salma ya salama Gigi l’amoroso, J’attendrai et Laissez-moi danser.

 

Le 3 mai elle décide de partir en laissant un mot d’adieu «  La vie m’est insupportable. Pardonnez-moi ».

 

 

L’exposition montre la garde-robe de la chanteuse constituée durant sa vie de scène avant tout mais pas seulement. On peut y trouver aussi des robes et des habits portés dans sa vie de tous les jours.

 

La vedette s’est fait habiller par de grands couturiers come Pierre Balmain, Loris Azzaro, et Reinhard Luthier, mais n’hésite pas à choisir aussi des vêtements du prêt-à-porter. Le style hippe ne lui est pas indiffèrent et elle l’adopte facilement lors de son arrivée sur le marché.

 

Tous les vêtements présentés sont étiquetés. Cela nous permet de connaître le nom du créateur, l’année de production ainsi que l’endroit (scène) où la vedette a porté le vêtement.

 

  

 

On peut aussi voir les accessoires portés par la star, comme les chaussures, les bijoux, les sacs à main ou encore les lunettes.

 

 

 

Dans les salles et dans des couloirs de l’exposition les chansons et les images de Dalida accompagnent les visiteurs lors de la visite en leur permettant de plonger dans le monde et dans la vie de l’artiste.

 

L’exposition qui vaut le détour, conseillée pas qu’au public féminin.